3. La pandémie de papier

Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leur âme.
Machiavel, Le Prince

Les autorités médicales de nombreux pays ont admis de faire entrer dans la catégorie « Mort du COVID-19 » des cas-non-testés (non-validés) ainsi que des personnes mortes d’autres causes, mais ayant été en contact avec une personne affectée par le COVID-19.

Cette façon de calculer surestime potentiellement par un facteur de 10 le nombre de décès réels CAUSÉS DIRECTEMENT PAR le COVID-19.

Illustration hors-texte : Mais qu’attendaient-ils donc ?

5 exemples Continuer la lecture de « 3. La pandémie de papier »

2. Du rififi sur la chloroquine

Historique avant 2020 : les origines
• Au XVIIe siècle au Pérou (Amérique du Sud), les colons européens observent que les indigènes extraient un médicament de l’écorce d’un arbre dénommé Cinchona (Cinchona officinalis) et appelé vulgairement quinquina. Ils l’utilisent contre les frissons et la fièvre. En 1633, cette phytothérapie est introduite en Europe. Elle y a le même usage, et commence à être utilisée dans les cas de fièvre paludique. La quinine, antipaludique, en est isolée en 1820. L’allemand Bayer (IG Farben) crée une série de substituts à la quinine contre le paludisme, testés sur plusieurs décennies… En France, elle est mise sur le marché en 1949 sous le nom commercial de Nivaquine.
Wikipedia Continuer la lecture de « 2. Du rififi sur la chloroquine »