4. Mascarade entre camarades

« Il ne faut pas acheter de masque en pharmacie »
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, rencontre avec la presse, 26 janvier.

« Les masques n’ont aucun intérêt pour le grand public »
Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, BFMTV, 4 mars.

« Le port de masque, en population générale dans la rue, ça ne sert à rien »
Edouard Philippe, Premier ministre, TF1, 13 mars.

« Je suis surpris de voir par la fenêtre de mon ministère le nombre de personnes qui sont dans la rue avec des masques (…) alors que cela ne correspond pas à des recommandations»
Olivier Véran, ministre de la Santé, déclaration à la presse, 16 mars.

« Les Français ne pourront pas acheter de masques dans les pharmacies, car ce n’est pas nécessaire si on n’est pas malade »
Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, BFMTV, 17 mars.

« Moi, je ne sais pas utiliser un masque. Je pourrais dire : ‘Je suis ministre, je mets un masque’, mais en fait je ne sais pas l’utiliser ! Parce que l’utilisation d’un masque, ce sont des gestes techniques précis »
Sibeth Ndiaye, BFMTV, 20 mars.

« Il n’y a pas de preuve que le port du masque dans la population apportera un bénéfice. Ce serait plutôt le contraire, à cause d’une mauvaise utilisation »
Edouard Philippe, Premier ministre, devant la mission d’information parlementaire, 1er avril. (ndlr : Poisson d’avril !)

« Je refuse de recommander le port du masque pour tous et jamais le gouvernement ne l’a fait »
Emmanuel Macron, Le Point, 16 avril.
(ndlr : E.M. fait le point au Point. Point !)

Il y a maintenant le virage sur l’aile : « Il sera préférable dans de nombreuses circonstances de porter un masque ». Edouard Philippe, discours à l’Assemblée nationale, 28 avril.
Chronologie brossée par Marianne le 28 avril 2020

télécharger pQ n°1 du 4 juillet 2020 au format PDF
version prépresse (38,6 Mo)
version WEB (1,48 Mo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *